Ma vie à Londres

Ma vie à Londres

If you’re brave enough to say goodbye, life will reward you with a new hello

 

Si vous me suivez sur les réseaux vous savez qu’il y’a à peu près 4 mois j’ai posé mes valises à Londres.

Et oui I’m a London girl now!

Les Raisons

Cela faisait déjà un petit moment que j’avais envie de m’installer dans cette ville (depuis 2016).

Après plusieurs aller-retour tous les mois pendant près de 2 ans et les changements liés à mon job, je me suis finalement décidée à déménager avant que le Brexit ne me claque la porte au nez.

Je ne vous cache pas que lorsque l’on est plus étudiante, s’expatrier nécessite une sacrée organisation.

Tout ce que vous entendez sur Londres est vrai sur le fait de trouver un appart en quelques jours etc.…néanmoins quand vous avez plus de 30 ans que vous avez vécu 10 ans dans votre appart, que vous étiez à votre compte, on ne part pas comme ça, une simple valise à la main.

 

Cela m’a pris plusieurs mois pour faire le tri dans mes affaires et décider ce que j’emporterais ou pas. Et oui 10 ans dans un appart croyez-moi il y’en a des choses, plus de fringues que de meubles, beaucoup trop de chaussures, une montagne de makeup et toutes ces choses qu’on a gardées pour x ou y raison. Le documentaire de Marie Kondo tombait à pic.

Louer un garde meuble ou non?, recycler, donner, sont des questions que je me suis posée. J’ai finalement décidé de me séparer de la majorité de mes biens mobiliers, une façon de clôturer une page et d’en ouvrir une nouvelle. J’ai uniquement gardé mon dressing qui était plutôt récent.

Toutes les démarches administratives, Sécu, Impôt, Banque, Courriers, résiliations ,auxquelles il faut également penser.

 

Puis vient enfin le moment de préparer son arrivée.

Ma Recherche d’appart

Je suis allé à Londres pour une dizaine de jours avec pour objectif de trouver un appart.

J’avais déjà repérée, délimitée les zones dans lesquelles je souhaitais habiter, j’ai été beaucoup aidée par mes amies Mariama et Stella qui habitaient déjà Londres et ont été d’une précieuse aide. Je les entends encore me dire « dépasse pas la zone 3 » Du coup quoique je fasse ou trouve, il ne fallait pas dépasser « la zone 3 ».  J’ai compris par la suite qu’on s’éloigne beaucoup trop du centre (Londres fonctionne comme un cercle avec le centre qui représente la zone 1, du coup plus vous vous éloignez du centre, plus l’accès au métro devient compliqué) car quand vous arrivez dans un nouveau pays, nouvelle ville, il vaut mieux être proche des transports et de ses amis pour éviter de se retrouver isolé.

J’ai commencé par faire mes recherches sur le site zoopla et prenait rendez-vous dès que je trouvais un appart qui potentiellement pouvait me plaire, j’avais déjà mes critères en tête et je savais que je ne voulais pas de colloc ou alors en dernier choix.

En 10 jours j’ai visité 6 apparts et le premier appart visité fut mon coup de cœur. Bien situé, à 2 mn du métro sur une ligne top qui m’emmène aussi bien à St Pancras pour rentrer à Paris, Euston pour aller bosser et Oxford street pour aller faire du shopping.

Du coup je me suis positionné et après quelques jours j’ai signé mon contrat.

Ensuite les choses se sont accélérée, rentrer à Paris et s’activer car hors de question de payer un loyer dans le vide!

Mon déménagement

Du coup j’avais déjà fait le tri, récupérer mes cartons chez Home box, mis ma voiture en vente et voilà il était déjà temps de partir.

Bien que je n’arrêtais pas de dire à ma famille « Londres ce n’est pas loin, c’est à 2h en train » bla bla. J’ai eu le cœur lourd de les quitter.

Ma vie à Londres

Mon arrivée à Londres

Arrivé à Londres avec mon frère et mon beau-frère qui m’ont aidé à m’installer, j’ai réalisée que j’étais seule dans cette grande ville plus grande que Paris, qu’une fois qu’ils avaient repris la route vers la France.

Et me voici à London, cette grande ville où je me sens si petite.

Là encore on repart pour les démarches administratives ( mais moins écrasantes qu’en France) je prends rdv pour faire ma demande du NIN ( National Insurance Number ) équivalent de la Sécurité Sociale en France, j’ouvre un compte en banque, je déballe quelques cartons, un petit tour chez Ikea, pour acheter l’essentiel et me voilà installé.

J’ai ensuite croulé sous le travail les mois suivants, des gros projets qui nécessitaient toutes mon attention, à tels point que je n’ai pas eu le temps de décorer mon appart.

Je ne vous cache pas que j’adorerais confier cette tâche à une décoratrice d’intérieure. J’ai pleins d’idées juste pas le temps d’aller chercher chaque meuble ou élément de déco.

Je pense que les soldes vont sûrement me motiver et me permettre de faire de bonnes affaires aussi.

 

Comme vous l’aurez compris un déménagement/ expatriation/Emménagement c’est éprouvant. J’avais besoin de prendre le temps de tourner la page, ces dernières années en France m’ont laissées un goût amer. De grosses déceptions amicales, sentimentales, j’avais envie de me retrouver, de penser à moi, de prendre du temps pour moi, de passer à autre chose et peut-être me retrouver dans ce nouveau pays.

Quoiqu’il en soit le fait d’avoir fait ce premier pas me fait me sentir déjà mieux. J’ai hâte de voir ce que Londres me réserve.

 

Je prends enfin le temps de revenir vous écrire à l’arrivée de l’été car les prochaines semaines vont être un peu plus calme et que le blog ma vraiment manqué.

 

Si vous avez été dans ma situation où vous sentez que la vie vous oppresse, que votre vie n’est plus la vôtre, que vous étouffez, BOUGEZ, vous n’êtes pas un arbre. Je ne vous dis pas obligatoirement de changer de pays… mais bougez, changez d’appart, de boulot, faîtes quelque chose qui vous aidera à mieux respirer de nouveau

 

Je vous dis à très vite!

 

PS : je ne suis pas rentrée dans les détails pour mon installation à Londres car il y’a déjà pas mal d’informations à ce sujet mais si vous avez des questions précises je serai ravie d’y répondre.

 

 

Suivre:
Partager:

1 Commentaire

  1. maguy
    24 juin 2019 / 17:58

    bonjour

    Je te remercie pour ce partage, ou je me suis un peu retrouver quand j’ai quitter la Guadeloupe pour venir m’installer en France.
    j’ai découvert Londres avec un voyage organisé et j’y retourne chaque année. Je prends beaucoup de plaisir à venir visiter.
    Je te souhaite une belle aventure Londonienne qu’elle soit enrichissante et plein de belle surprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


Vous recherchiez quelque chose?